prev / (1/14)

Le dispositif neutre, Ă  chaque fois similaire, fait supposer une absence d’intervention du photographe, Ă©voque une « machine Ă  photographier », tel qu'un photomaton. Cette norme pourtant, aboutit Ă  la prĂ©sentation de deux individus identiques ou presque. Devant chaque image on peut se demander s’il y a identitĂ© rĂ©elle, ou s’il s’agit d’un jeu de recherche de ressemblances, des comĂ©diens qui se donnent le mĂȘme air, ou si l'image est retouchĂ©e. Ces variations sur le pareil photographique mettent en jeu les ressemblances entre deux individus, physiques ou psychologique, et interrogent aussi la photographie et ses diffĂ©rents rapports avec le rĂ©el.